Logo

7TAROT

Menu Menu

VEUILLEZ PATIENTER, VOTRE TIRAGE EST EN COURS D’INTERPRÉTATION

L’oracle de Cupidon

avec le tarot de l’amour

L’oracle de Cupidon permet d’explorer toutes les facettes de votre vie sentimentale, et de comprendre les vibrations qui vous lient à une personne plutôt qu’à une autre. La force de ce tirage réside dans sa faculté à distinguer le passé, le présent et le futur pour tout ce qui a attrait au domaine amoureux.

Cette expérience de divination doit vous permettre de comprendre ce qui compte réellement pour vous, et ainsi d’avancer dans votre vie sentimentale en choisissant le chemin le plus épanouissant au côté d’une personne de confiance.

Tarot précédent Tarot suivant

L’ORACLE DE CUPIDON

MELANGE DU JEU EN COURS… VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES SECONDES

L’ORACLE DE CUPIDON

CLIQUER ICI POUR AFFICHER VOTRE TIRAGE

EN RÉFLÉCHISSANT À VOTRE VIE SENTIMENTALE, VEUILLEZ CHOISIR DEUX CARTES QUI VOUS SEMBLENT COMPATIBLES. CELLES-CI REPRÉSENTERONT L’IDÉE DE COUPLE.

A L’INVERSE, VEUILLEZ CHOISIR DEUX CARTES QUI VOUS SEMBLENT INCOMPATIBLES. CELLES-CI REPRÉSENTERONT L’IDÉE DE RUPTURE.

EN RÉFLÉCHISSANT À VOTRE DEVENIR SENTIMENTAL, VEUILLEZ SÉLECTIONNER CHACUNE DES 6 CARTES RESTANTES PAR ORDRE DE PRÉFÉRENCE.

VOUS ÊTES :

Souhaitez-vous recevoir par e-mail l'étude personnalisée de notre tarologue ?

ENVOYER

VOUS

?

L’ORACLE DE CUPIDON

Interprétation de votre tirage réalisée par Eva Delattre le 19 juillet à 05h50

vendredi 19 juillet

L’oracle de Cupidon relate à partir de vos expériences passées les principales composantes de votre vie amoureuse. Cette expérience doit vous pertmettre de comprendre votre devenir amoureux, et de mieux interpréter les vibrations qui vous lient à une personne plutôt qu’une autre.

    Votre tempérament

    Le Diable (14) - La Maison Dieu (9) - L’Empereur (4)

    Paragraphe 1

    Les flèches de Cupidon

    Le Diable (14) - La Maison Dieu (9) - L’Empereur (4)

    Paragraphe 2

    Les promesses de Cupidon

    Le Diable (14) - La Maison Dieu (9) - L’Empereur (4)

    Paragraphe 3